ACCOMPAGNEMENT ALIMENTATION VIVANTE


L’alimentation vivante, c’est quoi ?

Manger vivant, c’est manger des aliments bruts, naturels, principalement végétaux et contenant encore l’ensemble de leurs principes actifs et de leurs nutriments (il n’est pas exclu de manger des produits animaux de bonne qualité).
L’alimentation vivante va aussi exclure les aliments aux procédés artificiels de conservation, les aliments transformés et industriels mais aussi les aliments trop cuits. Malheureusement, c’est une grande partie des produits présents dans les supermarchés !

 

Qu'est-ce que je mange alors ?

Tout d’abord, il faut comprendre que vous n’êtes pas obligés de manger 100% “Vivant” pour avoir des résultats, 50% d’aliments vivants c’est déjà une excellente base !
Le problème c’est que nous avons perdu la connaissance et l’intérêt pour les produits vivants. Il existe pourtant une incroyable diversité de produits délicieux que vous ne connaissez peut-être pas.


Pourquoi devez-vous manger vivant ?
L’alimentation vivante est simplement l‘alimentation la plus adaptée à l’homme. Elle se rapproche le plus de l’alimentation originelle de nos ancêtres. Les produits vivants sont d’une qualité incomparable et ils sont incontestablement la meilleure nourriture pour nos cellules.
Ils nous confèrent force, énergie et vitalité au quotidien.
Ce qui est intéressant avec les produits vivants, c’est qu’ils détiennent l’ensemble de leurs vitamines, minéraux, oligo-éléments ainsi qu’un bon capital enzymatique (micro-nutriments indispensables au bon fonctionnement de notre organisme).
De plus, les aliments vivants sont dit « bioactifs » : ils favorisent la vie, car ils nous confèrent vitalité et ajoutent à notre corps des réserves nutritives.



Quelques conseils pour évoluer vers une alimentation vivante

1. Mangez plus de fruits et de légumes.
2. Consommez des produits frais.
3. Privilégiez les légumes crus.


Vous viendrait-il à l’esprit de mettre le mauvais carburant dans votre précieuse voiture ? Celle qui vous transporte partout où vous voulez aller ? Ou peut-être cette expérience infructueuse vous est-elle déjà arrivée ? Alors vous en avez payé les conséquences… Vous avez dû la faire purger, et vous avez gravement risqué d’endommager le bon fonctionnement de votre engin, à court terme !
Vous l’avez compris… LE véhicule de ma vie n’a pas quatre roues et un volant, mais deux jambes, deux bras, un cerveau pour penser, imaginer… Un système digestif pour transformer et informer, et un cœur pour aimer, aimer fort ! Quel merveilleux véhicule que le corps dont on nous a fait cadeau ! Gratitude.


Afin de faire le plus beau des voyages, celui de notre existence, il y a certains principes d’entretien de la « mécanique humaine » à respecter, notamment en matière d’alimentation.



Quel carburant ?

À l’image de la voiture, notre organisme a besoin du bon carburant pour fonctionner de façon optimale et nous permettre de tendre vers une meilleure santé, plus de joie et de meilleures relations à soi et aux autres.
La question à se poser : produits alimentaires ou aliments ?
 Les produits alimentaires pourraient être catégorisés par l’ensemble des produits transformés, cuits, ou cuisinés, morts en quelque sorte car fortement dénaturés; que l’on trouve généralement en grande surface et dont on fait la promotion à la télé. Produits qui sont de toute évidence si pauvres en nutrition « vivante et énergisante ». En faisant de ces « produits alimentaires » notre nourriture de base, notre carburant, nous utilisons en réalité plus d’énergie à tenter de mener à bien le processus de digestion (ou devrais-je dire, de plus ou moins bien maîtriser notre indigestion) qu’à nous nourrir profondément.



La règle des 3V

Pour pouvoir œuvrer dans la joie et « vibrer haut » durant l’ extraordinaire périple de notre vie, il est vivement recommandé de nous nourrir d’aliments « vrais et naturels ». D’où la fameuse règle des « 3 V », dont parle notre ami Bernard Clavière.

    •    Végétaux : un maximum de fruits, légumes, feuilles, du frais, du bio, de saison, locaux si possible.

    •    Vivants : crus ! Toujours en veillant à adapter en fonction de l’état de notre terrain et de notre vitalité… Par exemple, consommer les légumes crus entiers n’est pas une excellente idée pour les personnes aux intestins fragilisés, on s’orientera alors plus vers les jus de légumes afin de ne pas irriter les parois digestives, à cause des fibres.

    •    Variés : mettez de la COULEUR dans vos assiettes ! Plaisir des yeux et des papilles, jubilation de l’âme… Vous bénéficierez d’une méga dose de nutriments, oligo-éléments, minéraux, vitamines, antioxydants… une panacée ! Votre organisme va tout de suite les reconnaître, savoir les traiter et les utiliser à bon escient !


N’oublions cependant pas les oléagineux trempés et rincés, les fabuleuses graines germées (luzerne, lentilles…), les algues (spiruline, chlorella…), les huiles végétales (coco, chanvre)…. Autant d’aliments vitalisants qui participeront à un bel équilibre de vie, tant pour le corps que pour l’esprit !



Nourrir l'esprit

En parlant d’esprit… La nourriture « immatérielle ou spirituelle » est aussi importante que la nourriture physique ! Qu’est-ce que je regarde ? Qu’est-ce
 que j’écoute ? De qui je m’entoure ? Quelles sont mes lectures ? De quoi je me remplis au quotidien ? Le tout n’étant pas d’entrer en « religion alimentaire », comme j’aime le dire à mes consultants !
Je vous souhaite un beau voyage sur le chemin de la santé optimale.

Naturellement,

 

Contactez-nous dès maintenant pour faire le bilan de vos besoins.